close

Balayage des Trottoirs et Caniveaux

Mardi 19 Juin 2018

Afin de faciliter le passage de la balayeuse et d’en permettre une efficacité optimale,

il conviendra de ne pas laisser en stationnement des véhicules sur les bordures et les trottoirs

Merci par avance de votre compréhension

 

 


 

News Flash !

Communauté de Communes

Coeur de Beauce

Les jeunes générations

Assistantes maternelles

Manifestations 2018

Artisans-Commerçants

L'urbanisme PDF

Le paysage urbanisé.
L’urbanisation de la commune s’est faite selon un modèle comprenant un bourg regroupant la majorité de la population associé à trois hameaux que sont la Frileuse, la Maladrerie et Villevé (beaucoup moins important que les deux premiers) ainsi que quelques constructions isolées ayant une vocation agricole (au moins à l’origine de leur construction).

• Le bourg
Le bourg d’ORGERES EN BEAUCE constitue un élément structurant du paysage étant donné la topographie du site mais également le mode d’occupation des sols. Cependant, l’impact paysager est renforcé par la présence de bâtiments hauts ou imposants ; le reste des constructions, de part leur taille et leur hauteur, semblent se fondre dans le paysage.
La présence du bourg est aussi marquée par une langue boisée qui semble relier la ripisylve de la Conie et le bourg en passant par le Bois de Féaslé. Ce boisement contraste, notamment, avec le Sud du territoire qui ne présente qu’un faible boisement.

Vue sur le village depuis le Nord du territoire

 

 Vue depuis l'Est du territoire

 

Vue depuis l'Ouest du territoire 

 

Vue depuis le Sud-Est du territoire 

 

Cette dernière photo fait ressortir au mieux la végétation qui abonde dans la partie Ouest du bourg alors qu’elle devient plus basse et moins importante à l’Est. Cette structure de la végétation arborée permet de diminuer l’impact visuel des bâtiments économiques depuis le Sud et l’Est du territoire notamment ; l’impact visuel étant beaucoup plus marqué lorsqu’on arrive de l’Ouest ou du Nord du territoire puisque l’absence de boisement renforce l’effet de hauteur et de volume de ces édifices.
On remarque également l’apparente séparation qu’il existe entre le bourg en lui-même et la partie vouée aux activités économiques : on aperçoit une partie bâtie de faible hauteur dominée par le clocher de l’église puis les bâtiments à vocation économique plus hauts qui dépassent l’église pour certains d’entre eux.

• Les hameaux et constructions isolées
Les constructions isolées s’intègrent relativement bien dans le paysage naturel en raison notamment de la faible hauteur des bâtiments mais également de leur nombre réduit et de la présence, presque systématique, de végétation arbustive et arborée plus ou moins dense.
Quant aux hameaux, les mêmes caractéristiques peuvent leur être attribuées et ce, d’autant plus qu’ils demeurent de faible importance (notamment pour Villevé). La structure groupée de la frileuse et de la Maladrerie n’engendre pas un impact visuel important malgré la topographie relativement plane.


Vue sur la Maladrerie

 

Vue sur la Frileuse

 

Vue sur Villevé