close

Cérémonie du Cessez le Feu en Algérie

La commémoration de la fin de la guerre d’Algérie sera célébrée

le Dimanche 17 Mars 2019

A Terminiers à 10 h, rassemblement devant la Mairie
A Orgères à 11 h, rassemblement sur la place du Marché
pour défiler jusqu’au Monument aux Morts.
Un vin d’honneur sera servi à l’issue de la cérémonie.

 

 

Le Cinémobile sera sur le Parking  Place de Beauce

Mercredi 20 Mars 2019:  3 Séances

16H:   "DRAGONS 3: LE MONDE CACHE" Animation

18H:  "L'INCROYABLE HISTOIRE DU FACTEUR CHEVAL"  Comédie

20H30:  "QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU"  Comédie

Pour plus d' infos:

lien: www.cinemobile.ciclic.fr

L'agence Ciclic qui assure la gestion et l'exploitation du Cinémobile propose une carte

de 5 places, vendue au tarif de 24€ donnant droit à une place offerte.

Cette carte non nominative est valable pour 5 utilisateurs maximum

par séance pendant un an.

Balayage des Trottoirs et Caniveaux

Jeudi 21 Mars 2019

Afin de faciliter le passage de la balayeuse et d’en permettre une efficacité optimale,

il conviendra de ne pas laisser en stationnement des véhicules sur les bordures et les trottoirs

Merci par avance de votre compréhension

 

News Flash !

Communauté de Communes

Coeur de Beauce

Les jeunes générations

Assistantes maternelles

Manifestations 2019

Artisans-Commerçants

Trésor caché des chauffeurs... PDF

Mythe du trésor caché des chauffeurs d’Orgères...



Didier Audinot nous disait :

Le 12 vendémiaire de l'an IX, soit le 4 octobre 1800, vingt-trois bandits revêtus de la camisole rouge des parricides montaient un à un les degrés de l'échafaud dressé, pour la circonstance, sur la place des Épars, à Chartres.
C'est avec des soupirs de soulagement et au milieu de cris d'allégresse que des centaines beaucerons, venus là tout spécialement depuis les fermes les plus reculées, assistèrent au supplice. Ces vingt-trois condamnés étaient les plus durement châtiés parmi les quelques cent cinquante bandits qui avaient été interpellés un peu plus d'un an auparavant. Tous appartenaient à la même bande, celle des chauffeurs de la Beauce, qui terrorisait bourgeois fermiers, châtelains et gendarmes depuis près de deux années.
En plein consulat, la France sortait avec peine des tourments de l'époque révolutionnaire et, dans le cadre d'une puissante volonté des autorités d'un retour à la paix civile, ce procès se voulait exemplaire. Il fallut pas moins d'un an et demi pour instruire le cas de tous les membres de cette bande. Le jury eut à répondre à quelques sept mille huit cents questions qui détaillaient un à un tous leurs forfaits. Le seul dossier du procès occupe plus de trois mille pages !

Lire la suite...