close

RECRUTEMENT AGENTS RECENSEURS

Dans le cadre du recensement, la commune d’Orgères-en-Beauce recherche des
agents recenseurs pour la période du 18 janvier 2018 au 17 février 2018.

MISSIONS :

- Se former aux concepts et aux règles du recensement,
- Effectuer la tournée de reconnaissance pour validation par son coordonnateur
- Assurer la collecte des données concernant les logements et les personnes
habitant un secteur défini de la commune,
- Rendre compte régulièrement de l’avancement du travail au coordonnateur.

PROFIL :
- Pouvoir mener à terme sa mission,
- Capacité à dialoguer pour impliquer les habitants,
- Neutralité et discrétion pour respecter la confidentialité
des informations recueillies,
- Rigueur et organisation pour restituer les informations dans les délais.

RENSEIGNEMENTS :

Valérie Lallemant, coordonnateur communal
Tél : 02 37 99 75 12

Candidature à envoyer avant le 31 octobre 2017 à :

M. le Maire
Mairie Orgères-en-Beauce
70 rue Nationale
28140 ORGERES-EN-BEAUCE

Le Cinémobile sera sur le Parking Place de Beauce

Mercredi 18 Octobre 2017:  3 Séances

16H00:   "LE GRAND MECHAND RENARD" Animation

18H00:  "ÔTEZ-MOI D'UN DOUTE" Fiction

20H30:  "L'ECOLE BUISSONIERE" Fiction

Pour plus d' infos:

lien: www.cinemobile.ciclic.fr

L'agence Ciclic qui assure la gestion et l'exploitation du Cinémobile propose une carte

de 5 places, vendue au tarif de 24€ donnant droit à une place offerte.

Cette carte non nominative est valable pour 5 utilisateurs maximum

par séance pendant un an.

La prochaine Collecte de sang  aura lieu

Jeudi 14 Décembre 2017

de 16h à 19h, à la Maison de la Vie Associative   66, Rue Nationale

 

News Flash !
Trésor caché des chauffeurs... PDF

Mythe du trésor caché des chauffeurs d’Orgères...



Didier Audinot nous disait :

Le 12 vendémiaire de l'an IX, soit le 4 octobre 1800, vingt-trois bandits revêtus de la camisole rouge des parricides montaient un à un les degrés de l'échafaud dressé, pour la circonstance, sur la place des Épars, à Chartres.
C'est avec des soupirs de soulagement et au milieu de cris d'allégresse que des centaines beaucerons, venus là tout spécialement depuis les fermes les plus reculées, assistèrent au supplice. Ces vingt-trois condamnés étaient les plus durement châtiés parmi les quelques cent cinquante bandits qui avaient été interpellés un peu plus d'un an auparavant. Tous appartenaient à la même bande, celle des chauffeurs de la Beauce, qui terrorisait bourgeois fermiers, châtelains et gendarmes depuis près de deux années.
En plein consulat, la France sortait avec peine des tourments de l'époque révolutionnaire et, dans le cadre d'une puissante volonté des autorités d'un retour à la paix civile, ce procès se voulait exemplaire. Il fallut pas moins d'un an et demi pour instruire le cas de tous les membres de cette bande. Le jury eut à répondre à quelques sept mille huit cents questions qui détaillaient un à un tous leurs forfaits. Le seul dossier du procès occupe plus de trois mille pages !

Lire la suite...